vendredi 2 août 2019

La genèse des "coupes d'émeraude"

Les Lithomanciens sont nés, comme souvent, d’un enchainement d’association d’idées.
Mon envie première était d’écrire un roman se déroulant après la Saint-Barthélémy, dans la lignée de la « Dame de Monsoreau » qui reste un de mes romans préférés.
De fil en aiguille et en documentation, je suis tombé sur le personnage de Harley de Sancy, qui, ambassadeur de France à Istambul à 19 ans, avait ramené de son expédition le diamant qui porte son nom.
Voulant une touche fantastique, m’est venue l’idée de la magie des pierres précieuses. Il n’a manqué qu’un pas pour arriver à l’idée de 4 histoires, chacune autour des 4 pierres précieuses, Emeraude, Saphir, Rubis et Diamant.
Restait l’époque à définir. L’entre deux guerres s’est imposé rapidement. Tardi, Lovecraft, le pulp offraient cent inspirations. L’association pulp – années 20 est naturelle. Pourquoi s’en priver  ?..
J’ai finalement associé la première histoire à l’émeraude et décidé de garder le Sancy et son inventeur pour le dernier tome. Honneur à la plus précieuse de pierres…