mardi 4 février 2020

La genése de Masse Vectorielle

Masse vectorielle est le fruit d'une gestation de dix-huit mois. À l'origine, il s'agissait d'une nouvelle écrite dans le cadre d'un appel à texte publié par Realities inc. Première tentative sérieuse de ma part afin d'intégrer l'univers professionnel de l'édition, j'eus le privilège de recevoir une réponse commentée par la directrice de l'anthologie, Tesha Garisaki qui me conseillait de développer ce texte au-delà de la limite imposée par le format de l'appel à texte. Je m'attelais donc à la reprise du manuscrit. D'un équipage composé uniquement d'Anarkanges, je passais à la formation d'une équipe hétéroclite qui devrait travailler ensemble malgré leurs différences. De cette manière, je pouvais aborder certaines des problématiques qui sous-tendent mon univers. Je testais cette nouvelle version sur Wattpad. L'accueil y fut excellent. Masse vectorielle obtenait une première critique élogieuse de la part de l'un des influenceurs du site. Cependant, j'étais encore loin d'atteindre le nombre de caractères requis pour prétendre au format roman. Je travaillais donc une nouvelle fois le texte en m'attachant cette fois-ci à développer la psychologie des personnages et leurs interactions sans perdre de vue le côté pulp.
J'aime les récits qui vont vite, les dialogues truffés de punch-lines ainsi que les univers denses qui regorgent de technologie et de races exotiques. L'Interplan intègre tout ça. Imprégné de culture geek, mon spacepunk repose avant tout sur les codes du cyberpunk, du nouveau space opera, de la science-fiction militariste ainsi que sur ceux du polar dans une certaine mesure. J'ai incorporé toutes ces influences dans Masse vectorielle, en plus des nombreux hommages aux auteurs qui m'influencent toujours. À ce titre, je lis principalement des livres récents. Sans les renier, je ne partage pas cette fascination pour les auteurs des années soixante-dix cités comme les pères fondateurs de la science-fiction. La littérature de l'imaginaire se réinvente constamment et j'aspire modestement à contribuer à son renouvellement. Quand j'ai découvert le catalogue de Pulp Factory, je savais que ce roman collerait à la ligne éditoriale de cette maison d'édition. Je suis très fier de me retrouver parmi les auteurs talentueux qui œuvrent pour le compte de cet éditeur. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire